Transistors au germanium pour Fuzz -1

Transistors audio de petite puissance
ex : AC128 (Fuzz Face, 1966-69)

Ces transistors ont été conçus pour attaquer les hauts-parleurs des radios et autres produits audio grand public. Ils se distinguent des autres familles par leur puissance dissipable et leur courant de collecteur conséquents qui supposent une fabrication particulière. Certains modèles ont été reconnus dès 1967 comme apportant aux Fuzz une texture sonore plus souple, dite « crémeuse »…
Ils ont alors gagné une réputation qui a fait entrer cette famille de composants dans la culture des effets pour guitare.

Caractéristiques moyennes de la famille AC128

Tension collecteur-émetteur maximale : 12 à 20 V.
Puissance dissipable : 0,5 à 1,2 W (plus que les autres transistors en petit boîtier).
Courant collecteur maximum : 0,5 à 1,5A (plus que les autres transistors en petit boîtier).
Gain : 80 à 250 (rarement supérieur à 150).
Fréquence maximum : 0,5 à 1,5 MHz (jamais au-dessus).

A priori, tout transistor germanium entrant dans ces caractéristiques, et dont le  courant de fuite Ice0  reste inférieur à 500µA devrait être exploitable en Fuzz, avec un son vintage sans agressivité et organique.


De gauche à droite : AC128 Philips / Mullard ; AC128 Tungsram ; GC301 (ex Allemagne de l’Est) ; GT402b (URSS) ; SFT363 (Italie)

Panorama

Les immatriculations soulignées ont été utilisées dans des pédales historiques.
Les immatriculations suivies d’une astérisque * correspondent à des modèles npn.

Famille ACxxx européenne

AC128 … modèle original en boîtier TO1 Philips/Mullard , dit « Red dot »
D’abord utilisé en remplacement lors des dépannages, il s’est  imposé dès 1967 comme transistor de référence.
Bien biasé, il donne le son crémeux qui a fait le mythe Fuzz Face.

Equivalents :
AC141*, 142, 180, 181*, 188, 187*… (quasi identiques, par d’autres fabricants)
AC127*, AC176*… (versions npn d’AC128, parfois désignés « Blue dot »)

Proches cousins moins connus :
AC124, 131, 138, 139,
AC152, 153,
AC184, 185*, AC193, 194*

Autres modèles européens

SFT363…  Quasi équivalent de l’AC128 diffusé sur le marché européen.
Utilisé dans les versions italiennes du Tone Bender Mk1.5, en 1967-75.
Parfois trouvé en remplacement dans certaines Fuzz Face d’époque.

SFT131,
SFT 367/377*, 370, 387… Cousins européens à essayer.

ACY17, 18, 19, 20, 21, 33… Modèles industriels en général assez fiables…

NKT211, 223, 271… Britanniques à redécouvrir, s’il en reste…

Modèles d’Europe de l’Est (Hongrie, ex-DDR ou ex-URSS)

Longtemps inconnus ou bêtement dénigrés, ils sont pourtant loin d’être inintéressants.
Par ordre d’intérêt :

GC301…
Un peu oublié ou sous-estimé, donc pas courant, hélas.
C’est l’AC128 est-allemand, avec un son mouillé crédible, quoique un peu sombre.
Fonctionne bien dans les Fuzz Faces en position de deuxième transistor (après AC125).

AC128 Tungsram…
Un clone d’époque fabriqué en Hongrie. Pas ridicule face aux originaux Philips/Mullard.
Il n’a pas vraiment le mouillé de AC128 Mullard, mais son grain medium est agréable.
Encore assez facile à trouver.

ГT402x, ГT404x*…
Des russes proches d’AC153, donnant une fuzz très vintage qui gratte juste ce qu’il faut.
Nombreux suffixes dans ces immatriculations, sans grande influence sur le son en fuzz.
Pas difficiles à trouver. Boîtier énorme en forme de bombe, qui fait son effet vintage !

GC511, 521* Tesla…
Des tchèques qui donnent des fuzz assez râpeuses, mais trop aigres à mon goût.

Pour mémoire : Amérique et Japon

Quelques modèles classiques, mais il doit y en avoir bien d’autres…
(je n’ai pas fait de recherches approfondies à ce sujet, car déjà bien occupé par l’Europe).

2N508, 2N527…  Modèles antiques américains couramment cités.
2SB324, 383, 405…  Japonais équivalents ou proches de l’AC128.

En savoir plus…

Transistors germanium en boîtier TO1 (article)

Fuzz LikeYourFace, par Guitar Poppa

Fuzz Hi-GeFuzz par Guitar Poppa

Contacter Guitar Poppa pour plus d’infos

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn